ACTUALITES SPORTIVESINTERNATIONAL

Afghanistan : Les Talibans menacent les Etats-Unis

Les talibans bombent le torse face aux Etats-Unis.

Si les Etats-Unis ou le Royaume-Uni demandent plus de temps pour poursuivre les évacuations, la réponse est non. Ou il y aura des conséquences », a expliqué le porte-parole des talibans Suhail Shaheen, interrogé par la chaîne de télévision Sky News.

Ces menaces proférées par les insurgés afghans à l’endroit de la puissance mondiale américaine font suite à une déclaration du patron de la maison blanche .

« Il y a des discussions en cours entre nous et l’armée au sujet de la prolongation. Nous espérons ne pas avoir à prolonger, mais il y aura des discussions, je suppose, sur l’état d’avancement du processus  »d’évacuation » », a déclaré Joe Biden, dimanche soir.

Des propos du président étasunien qui ouvrent la porte à un éventuel prolongement de la date butoir du retrait total des troupes américaines du sol afghan . Initialement prévu pour le 31 août 2021 , l’échéance semble quasi-impossible à tenir . Parallèlement à l’objectif américain de 60 000 évacuations avant la fin du mois , ce deadline est « mathématiquement illusoire » , selon le chef de la diplomatie européenne. 

Dans la droite ligne de cette prolongation en perspective de la présence occidentale en Afghanistan , le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a déclaré lundi que le Royaume-Uni comptait plaider auprès des États-Unis, mardi à l’occasion d’un sommet virtuel du G7 consacré à l’Afghanistan, pour une poursuite des opérations d’évacuation au-delà du 31 août.

« Une conversation avec les talibans s’ensuivra alors et les talibans auront le choix entre chercher à collaborer avec la communauté internationale et montrer qu’ils veulent faire partie du système international » ou « dire qu’il n’y a pas d’opportunité de prolonger » la présence américaine, a-t-il souligné.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a jugé qu’un délai supplémentaire au-delà du 31 août serait nécessaire pour procéder à l’ensemble des évacuations.

Outres les menaces, les talibans ont souligné à L’AFP que le retrait américain est la condition sine qua none à la formation de la future équipe gouvernementale .

« Il a été décidé que la formation du gouvernement (…) ne serait pas annoncée tant qu’un seul soldat américain serait présent en Afghanistan » , préviennent -ils .

- Publicité -
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + dix-neuf =

Bouton retour en haut de la page