ActualitésCôte d'IvoireFlash InfosSociété

Transport : La vidéo-verbalisation officiellement lancée ce mardi

La donne change pour les automobilistes , motocyclistes et trycicylistes , à bord de leurs engins , sur les voies ivoiriennes , à partir de ce mardi.

Chose promise , chose due : la phase opérationnelle de la vidéo-verbalisation débute officiellement , ce 07 Septembre. Au coup de sifflet inaugural de cette phase de répression qui sonne le glas  à plusieurs mois de sensibilisation des usagers de la route , le ministre des transports Amadou Koné était en compagnie de son homologue de de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly et de celui de l’Intérieur et de la sécurité, Gal Vagondo , ce lundi 6 septembre 2021 à l’hôtel Azalai.

«Dès demain, ceux qui conduisent mal sur les axes routiers équipés de radars et de caméras seront verbalisés. C’est un pas important que nous venons de franchir qui va servir d’exemple et de modèle à beaucoup de pays de la sous-région», avait-il souligné.

Un dispositif technique composé de   » 140 radars et cameras ont été installés dans le cadre de la vidéo-verbalisation. A cela s’ajoute près de 6.000 caméras de la police nationale pour conduire cette opération à Abidjan et dans des villes de l’intérieur du pays » , souligne le pôle ministériel en charge de la sécurité routière.

Equipés de systèmes de lecture automatique des plaques, de panneaux d’affichage de vitesse, d’équipement de comptage, de classification de véhicules et de relevé de vitesses,  ces radars permettront de mettre le grappin sur les chauffeurs en porte à faux avec les règles qui régentent la circulation routière .

Aux nombres des lignes rouges punissables figurent : ‘’le non-respect des signalisations, non-respect des vitesses maximales autorisées, non-régularité des documents du véhicule, et le non-respect des normes pour tous les véhicules en circulation’’.

«Des radars fixes, des radars mobiles embarqués, des véhicules avec les équipes de la gendarmerie nationale et de la police nationale ainsi que des caméras de vidéo-verbalisation situées en priorité sur les axes les plus accidentogènes de la capitale» feront le guet,  en vue d’infléchir la croissante courbe des accidents de la route . Bis repetita du mode de distribution des contraventions lors de la phase pilote : les propriétaires de véhicules seront notifiés par SMS, les entreprises seront alertées via une notification électronique, les contrevenants pourront également recevoir une contravention à domicile.

«Durant six mois, nous avons sensibilisé les transporteurs et les conducteurs pour qu’ils puissent se mettre en règle. Aujourd’hui, tous les conducteurs ayant un comportement dangereux, ne possédant pas des véhicules aux normes ou des documents conformes, sont dans l’illégalité», a lancé Amadou Koné, ajoutant que deux millions d’infractions ont été enregistrées en trois mois sur 14 points de contrôle, lors de la phase test .

- Publicité -
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page