ActualitésCôte d'IvoireFAITS DIVERSINSOLITESSociétéTOP ARTICLES

Faits Divers : Un père déféré au parquet pour avoir drogué et violé ses 05 enfants

Un père de famille qui s’adonnait à des actes sexuels immoraux sur ses 05 enfants biologiques , après leur avoir administré de la drogue, a été déféré au parquet du procureur de la république. Il partagera le box des accusés avec son binôme de crime qui n’est autre que son frère  . Chef d’accusation des deux indélicats : administration de substances nuisibles à la santé et  viol commis par un ascendant et par une personne ayant autorité sur les victimes.

04 garçonnets respectivement âgés 13 , 11 ,08 , 05 ans et une mineure âgée de 03 ans subissaient les sévices sexuels de leur géniteur Coffi Gbetondji Guy Roland et son frère Coffi Gbetondji Martial Olivier.

Ils doivent leur salut et la fin de leur calvaire à leur mère , N’kpoman Nelly Sonia épouse Coffi ,qui a brisé l’omerta en saisissant la sous-direction de la lutte contre la traite des enfants et de la délinquence . « Elle déclarait à l’appui de sa plainte qu’elle avait constaté que son propre époux s’adonnait souvent à des actes de pénétrations sexuelles sur leurs enfants mineurs après avoir pris le soin de leur faire consommer de la drogue » , indique la circulaire du Procureur de la République d’Abidjan , Adou Richard Christophe .

De mèche avec un éducateur de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse , l’épouse du père indélicat a joué sa partition afin de réunir les pièces à convictions qui incriminent les deux bourreaux .

« Le certificat médical établi par un médecin gynécologue mettait en évidence des indices de violences sexuelles subies par ces enfants (…)  L’analyse faite par le laboratoire national de santé publique sur une drogue retrouvée dans le placard du père permettait de préciser qu’il s’agit de méthylènedioxyméthamphétamine , une drogue de synthèse plus connue sous la forme d’ecstasy , classée comme stupéfiant et ayant des propriétés psychostimulantes et hallucinogènes » , souligne la note rendu publique par le Ministère de la justice .

La sentence du procureur de la république est d’ores et déjà connue , d’autant plus que la note souligne que ce type d’infraction est puni d’une peine d’emprisonnement à vie . Au stade actuel de l’affaire , le procureur de la république a requis à l’encontre des mis en cause l’ouverture d’une information judiciaire avec mandat de dépôt , pour les faits d’administration de substances nuisibles à la santé et de viol commis par un ascendant et par une personne ayant autorité sur les victimes .

- Publicité -
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page