Actualités

Décès de l’athlète kényane Agnès Tirop : Son époux aux arrêts

Promise à un bel avenir dans l’athlétisme, la coureuse kényane Agnès Tirop, avait été retrouvée poignardée à son domicile, le 13 octobre dernier. 48 heures après ce décès qui a suscité l’émoi, la police kényane a annoncé avoir mis le grappin sur l’époux de la défunte athlète.

Suspecté d’avoir mis fin aux jours de sa campagne, Emmanuel Rotich a été interpellé. « Le suspect a été arrêté à Mombasa (..) Il est en détention et a été arrêté alors qu’il fuyait », a déclaré à l’AFP George Kinoti, directeur des enquêtes criminelles.

Les pièces à convictions qui fondent cette suspicion sont relatives à un coup de fil du prévenu  »aux parents de Tirop pour leur dire qu’il avait fait quelque chose de mal (…) Plus tôt nous lui ferons révéler les circonstances qui ont conduit au meurtre de la jeune femme, mieux ce sera pour nous tous’’, martelait Tom Makori, commandant de police du district de Keiyo North qui couvre le théâtre de l’homicide.

Double médaillée mondiale du 10 000 m (en 2017 et en 2019), arrivée quatrième aux derniers Jeux olympiques de Tokyo sur le 5 000 m, Agnès Tirop était l’une des belles promesses de l’athlétisme au Kenya. Le numéro un du pays , Uluru Kenyatta avait traduit sa sollicitude devant ce décès dans la fleur de l’âge. « Il est bouleversant, extrêmement malheureux et triste de perdre une athlète si prometteuse et si jeune qui, à 25 ans, avait déjà apporté la gloire à notre pays par ses exploits sur la piste, a déclaré le chef de l’État dans un communiqué. Sa mort est d’autant plus difficile à encaisser qu’Agnès, héroïne du Kenya, a été victime d’un acte criminel lâche et égoïste ». Âme bien née , Agnès Tirop avait déjoué les pronostics  en 2015 en remportant  le titre de championne du monde de cross country à 19 ans . Son dernier exploit en date avait été  le record du monde du 10 km sur route dans une course exclusivement féminine en 30 min 01 sec à Herzogenaurach (Allemagne).

- Publicité -
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 11 =

Bouton retour en haut de la page