ActualitésLe monde en bref

Afghanistan : les talibans récupèrent la 10e capitale provinciale lors de la chute de Ghazni

Les talibans ont pris la ville stratégiquement importante de Ghazni, la 10e capitale provinciale, pour tomber aux mains des militants en moins d’une semaine. Les forces de sécurité afghanes ont arrêté le gouverneur de Ghazni et son adjoint après leur fuite de la ville.

Ghazni se trouve sur la principale autoroute Kaboul-Kandahar, reliant les bastions militants du sud à la capitale, Kaboul. On pense que la prise de Ghazni augmente la probabilité que les talibans puissent éventuellement viser à prendre Kaboul elle-même.

Près d’un tiers des 34 capitales provinciales du pays sont désormais sous contrôle taliban. Les insurgés se sont déplacés à grande vitesse, s’emparant de nouveaux territoires presque quotidiennement, alors que les troupes américaines et étrangères se retirent après 20 ans d’opérations militaires.

À Ghazni, un membre du conseil provincial a déclaré au média international BBC que les talibans avaient pris la majeure partie de la ville, avec seulement une base de police à la périphérie contrôlée par les forces de sécurité afghanes.

De violents combats ont également été signalés dans la ville de Kandahar mercredi. Les talibans prétendent avoir pris le contrôle de la prison de la ville, bien que cela n’ait pas été confirmé.

Dans la ville méridionale de Lashkar Gah, capitale de la province d’Helmand, des militants ont pris le contrôle du siège de la police.

Pendant ce temps, l’ambassade des États-Unis à Kaboul a déclaré avoir entendu des informations selon lesquelles les talibans exécutaient des troupes afghanes qui se rendaient, affirmant que cela était « profondément troublant et pourrait constituer des crimes de guerre ».

Plus de 1 000 civils ont été tués en Afghanistan le mois dernier, selon l’ONU.

Rien que cette semaine, des milliers de personnes des provinces du nord ont été déplacées à l’intérieur du pays, se rendant à Kaboul pour chercher refuge.

Des camps de fortune ont été installés dans la garrigue à la périphérie de la capitale, tandis que de nombreux autres auraient dormi dans la rue ou dans des entrepôts abandonnés.

« Nous n’avons pas d’argent pour acheter du pain ou acheter des médicaments pour mon enfant », a déclaré un vendeur ambulant de 35 ans toujours à BBC qui a fui la province de Kunduz après que les talibans ont mis le feu à sa maison.

En réponse à l’insurrection, le gouvernement allemand a menacé de mettre fin à son soutien financier annuel de 500 millions de dollars (360 millions de livres sterling) à l’Afghanistan si les talibans prennent le contrôle total du pays.

L’Allemagne a également suspendu le rapatriement forcé des citoyens afghans dont les demandes d’asile ont échoué. Le gouvernement français dit qu’il suit également la même politique.

Mercredi, l’Afghanistan a remplacé son chef de l’armée, le général Wali Mohammad Ahmadzai, qui n’était en poste que depuis juin.

 

Ce même mercredi également, le président Ashraf Ghani s’est rendu dans la ville septentrionale de Mazar-i-Sharif – traditionnellement un bastion anti-taliban – pour tenter d’y rallier les forces pro-gouvernementales.

Mazar-i-Sharif se trouve à proximité des frontières avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan, et sa perte marquerait l’effondrement complet du contrôle du gouvernement sur le nord de l’Afghanistan. Le président Ghani a eu des entretiens de crise à Mazar-i-Sharif avec le chef de guerre ouzbek Abdul Rashid Dostum et le chef de file de l’ethnie tadjike Atta Mohammad Noor au sujet de la défense de la ville. M. Dostum, un commandant vétéran, aurait déclaré : « Les talibans sont venus plusieurs fois dans le nord mais ils ont toujours été piégés ».

Pendant des années, M. Ghani a essayé de mettre les seigneurs de la guerre sur la touche pour tenter de renforcer l’armée nationale afghane, et maintenant il se tourne vers eux en cas de besoin, a déclaré Ethirajan Anbarasan de la BBC. Plus tôt cette semaine, le président a également accepté d’armer les milices pro-gouvernementales.

- Publicité -
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =

Bouton retour en haut de la page